Stop Coronavirus COVID-19 RDC

Site officiel d'informations et de conseils

Whatsapp bot

Situation Épidémiologique en RDC

Mise à jour le 25.04.2021

Confirmés
28956
Actifs
2361
Guéris
25841
Décès
745
Données officielles validées par le comité technique.

Prenez deux minutes pour partager vos perceptions et réactions afin d'aider et d’orienter l'équipe de la riposte dans la lutte contre le COVID-19 :

Accédez au Sondage

Vous craignez d'avoir contracté le coronavirus ?
Remplissez le questionnaire pour une orientation médicale et un conseil sur les étapes à suivre.

Accédez au Questionnaire

Consignes de sécurité et d'hygiène

Restez chez vous ou limitez vos déplacements à l'essentiel
Éternuez ou toussez dans le pli du coude ou dans un mouchoir en papier jetable
Lavez vous les mains régulièrement à l'eau et au savon pendant 20 secondes
Utilisez un mouchoir à usage unique et le jeter après usage
Evitez de serrer des mains ou de faire la bise
Portez un masque médical jetable pour limiter la propagation du virus
(le masque doit être changé toutes les 3 heures)

Directives prises par le Gouvernement

COVID 19: couvre feu à partir de 21 heures dans toute l'étendue de la RDC

Face à la deuxième vague du Coronavirus le gouvernement de la République Démocratique du Congo annonce qu’un couvre feu sera imposé de 21 heures à 5 heures du matin, mesures annoncées le 16 décembre un jour après le discours du Chef de l’Etat devant les deux chambres du parlement.

L’application des autres mesures barrières, y compris le port obligatoire des masques, la distanciation sociale et le test de température dans les endroits publics reste en vigueur. Le chef de l’Etat a également interdit les marches publiques, des productions artistiques et l’organisation des kermesses.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement.

Plus de 14 000 personnes ont été testées positives pour le coronavirus et plus de 350 d'entre elles sont mortes dans le pays depuis le début de la pandémie.
Il s’agit ainsi de lutter contre cette deuxième vague qui s’annonce très mal.